Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Plume francophone
  • La Plume francophone
  • : La Plume francophone présente et analyse les littératures francophones à travers des études par auteurs et par thèmes.
  • Contact

La Plume Francophone

LPF 2

La Plume Francophone a changé d'hébergeur. Désormais, pour retrouver votre blog et découvrir ses nouveaux articles, veuillez cliquer ici.

 

L'équipe du blog

Devenez fan de notre page Facebook! LPF sur Facebook.

Recherche

Archives

18 novembre 2007 7 18 /11 /novembre /2007 01:03

 

Biographie de Matéi VISNIEC 
par Célia Sadai

 

 

 



 matei-visniec.jpg http://www.shaeraneha.com/weblog/image/visniec2.jpg 




« Je suis l'homme qui vit entre deux cultures, deux sensibilités, je suis l'homme qui a ses racines en Roumanie et ses ailes en France. »
.



                                                  
         Matéi Visniec
est né en 1956 en Roumanie. Historien et philosophe de formation, ses premiers textes sont des poèmes (v.
Poèmes de Roumanie
[1]) qu’il publie dès 1972. La tentation du théâtre lui vient plus tard, au moment où l’écriture passe à la langue française. 

Si dès 1977 les textes dramaturgiques de Visniec sont diffusés en Roumanie, le régime communiste de Ceauşescu en interdit la création. C’est d’ailleurs l’autorité répressive que connaît la Roumanie des années 1970 qui conduit Visniec à l’écriture théâtrale : le texte de théâtre est pour lui le lieu où se libère la parole. Théâtre et conscience politique constituent donc un indissociable doublet – à la fois origine et destination de l’écriture. 

En 1987 – deux ans avant la chute de l’Empire soviétique, Visniec s’exile en France en tant que réfugié politique. Il exerce à Paris le métier de journaliste à Radio France Internationale (RFI), et publie une vingtaine de pièces de théâtre. Visniec mène en effet les deux carrières de front : le journaliste est au service du dramaturge, et donne pour point d’ancrage du récit dramatique des phénomènes d’actualité. Ainsi, dans Paparazzi ou la chronique d’un lever de soleil avorté[2], le monde décrit traverse l’Apocalypse. Pourtant, malgré l’arrière-plan chaotique, les hommes ne renoncent pas à leur déraison coutumière… et les paparazzi traquent à l’objectif les ébats sexuels d'une star… Visniec y construit un monde de figures dérisoires, emprisonnées dans leur propre mécanique, et incapables d’émotions.

L’autre source de l’écriture, Visniec la doit à la fois à sa formation de penseur – il est philosophe et historien – et à son expérience immédiate de la dictature et de la censure sous le régime de Ceauşescu. Le dramaturge roumain s’engage auprès de la « génération 80 » - groupe contestataire qui bouleverse le paysage poétique et littéraire roumain. A l’instar de Bertolt Brecht, Visniec  croit en la puissance du théâtre et de la poésie à agir. Les deux genres incarnent les tribunes de parole nécessaires pour dénoncer la réalité sordide de l’Empire Soviétique et réfléchir sur les effets de l’idéologie sur la pensée et la création. Le passage à la langue française participe de l’enjeu politique : le roumain se sclérose comme cible de la censure ; l’exil linguistique est une nécessité. 

C’est le concept de « résistant culturel »  qui donne l’orientation de l’écriture du dramaturge. Visniec est en effet l’auteur d’une thèse sur « la résistance culturelle en Europe de l'Est après 1945 »[3]. Et c’est sans doute pour sa sur-conscience de l’Histoire des Roumains – et des Hommes, que Visniec cultive un goût pour les dadaïstes, le théâtre de l'Absurde ou encore le réalisme magique du roman latino-américain : c’est le prisme qu’il choisit pour dire le monde qu’il invente. Il s’agit de toute évidence de rompre avec le réalisme socialiste. D’ailleurs, Visniec est devenu l’un des auteurs les plus joués en Roumanie après l’éclatement de l’U.R.S.S. 


Quelques œuvres de Matéi Visniec…

  • Le Dernier Godot, éd. Cosmogone, 1996.
  • Le Théâtre décomposé ou l’homme poubelle, éd de L’Harmattan, 1996
  • L'Histoire des ours Panda racontés par un saxophoniste qui a une petite amie à Francfort, éd. Cosmogone, 1996.
  • Du Sexe de la femme champ de bataille dans la guerre en Bosnie, éd. Lansman, 1996.
  • L’Histoire du communisme racontée aux malades mentaux, éd. Lansman, 2000.
  • Le spectateur condamné à mort, éd. Ney.

[1] M. Visniec, Poèmes de Roumanie, trad. de Mihaï Zaharia, éd. Cahiers bleus/Librairie bleue, 1990 et Le sage à l'heure du thé, 1984.

[2] M. Visniec, Paparazzi ou la chronique d’un lever de soleil avorté, éd. Actes Sud, coll. «Papiers », 1997.

 

[3] Thèse soutenue à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (E.H.E.S.S.)

Partager cet article

Repost 0
Published by La plume francophone - dans Dossier n°19 : Matéi Visniec
commenter cet article

commentaires

Blandine Longre 16/12/2007 14:02

Bonjourjuste pour vous signaler plusieurs articles critiques portant sur Visniechttp://www.sitartmag.com/visniec4.htm(bravo en tout cas de parler des auteurs de théâtre, souvent oubliés...)Bien cordialement

Rubriques