Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Plume francophone
  • La Plume francophone
  • : La Plume francophone présente et analyse les littératures francophones à travers des études par auteurs et par thèmes.
  • Contact

La Plume Francophone

LPF 2

La Plume Francophone a changé d'hébergeur. Désormais, pour retrouver votre blog et découvrir ses nouveaux articles, veuillez cliquer ici.

 

L'équipe du blog

Devenez fan de notre page Facebook! LPF sur Facebook.

Recherche

Archives

/ / /

 

COLLOQUE KATEB YACINE LE MIGRANT




 

L’Université Blaise Pascal (Centre d’Études sur les Littératures et la Sociopoétique), en partenariat avec l’Université de Regensburg, rend hommage à Kateb Yacine, écrivain algérien emblématique, auteur de Nedjma, le grand roman lié en 1956 à la fondation de la nation algérienne, en lui consacrant un colloque international, Kateb Yacine le migrant, ouvert au public, qui se déroulera du 27 au 29 avril, à la Maison des Sciences de l’Homme, 4, rue Ledru, à Clermont-Ferrand, de 9 heures à 16 heures (amphi 220).

Le colloque, ouvert à tout public, réunit des scientifiques venus de divers horizons (Allemagne, Algérie, France) dans le but d’aborder la thématique de la migration dans les œuvres et la vie de Kateb Yacine : homme du vaste monde, l’écrivain a mené une vie d’errance qui a nourrit son œuvre ; les étapes de ses périples sont, parmi tant d’autres, Milan, Tunis, Bruxelles, Hambourg, Bonn, Stockholm, Monterosso, Trieste, Zagreb, Berlin, Florence, Paris... Sa vie et de son œuvre témoignent d’un esprit cosmopolite et engagé : à son combat contre la colonisation s’adjoint une conception de la poésie comme révolution, tant au sens politique que géographique.

Les acteurs de ce colloque sont, d’une part, des spécialistes sur la question de la migration et de Kateb Yacine, comme Benamar Mediene, universitaire, ami et biographe de Kateb. D’autre part, une séance permettra de recueillir les témoignages de la sœur et du fils du grand écrivain, Fadila Kateb et Hans Jordan (mercredi 28 avril 14 heures -16 heures – Maison des Sciences de l’Homme, amphi 220).

Un spectacle de Lectures migrantes autour de Kateb Yacine sera donné le mardi 27 avril à 20 heures (Salons de l’hôtel de ville) en partenariat avec la Mairie de Clermont-Ferrand, le Service Universités Culture, le théâtre du Pélican (dans le cadre des Journées de l’Afrique de la Mission des Relations internationales de Clermont-Ferrand et des évènements L’Ailleurs dans un miroir), et les Journées de l’Afrique (Mission des relations internationales de la Mairie de Clermont-Ferrand). Il est également ouvert au public.

Entrée gratuite.

Contacts et informations

Programme complet en ligne : http://www.univ-bpclermont.fr/SUC/ ou http://www.univ-bpclermont.fr/SUC/ColloqueKatebYacine.html

Catherine Milkovitch-Rioux : Catherine.Milkovitch-Rioux@univ-bpclermont.fr

Service-Universités-Culture : 04 73 34 66 03 SUC@univ-bpclermont.fr

Centre d’Études sur les Littératures et la Sociopoétique (CELIS) : 04 73 34 68 32 CELIS@univ-bpclermont.fr


 

PROGRAMME DU COLLOQUE

 

La vie et l’œuvre de Kateb Yacine sont parcourues par la dynamique de la migration. Né à Constantine en 1929, Kateb effectue son premier séjour à Paris en 1947, et les allers-retours entre la France et l’Algérie et des migrations compulsives émailleront toute son existence: Kateb évoque les stations de cette vie d’écrivain errant dans le prière d’insérer du Polygone étoilé, publié en 1966 : Milan - Tunis - Bruxelles - Hambourg - Bonn - Stockholm - Bruxelles - Milan - Monterosso - Trieste - Zagreb - Tunis - Berlin – Florence… Avec la découverte du Vietnam, Kateb place la figuration de l’histoire du Maghreb colonisé dans une configuration politique, voire révolutionnaire, mondiale, où l’itinérance est instituée en mode de connaissance. Dans toute l’oeuvre du poète, romancier, dramaturge, l’errance se mêle à l’écriture, comme les deux faces d’un même être-au-monde. À l’instar de ses héros – on pense aux carnets et au journal de Mustapha dans Nedjma -, la migration nourrit l’écriture de carnets et de notes semées au vent qui ne seront jamais publiés. Elle devient le corollaire inextinguible d’une création qui s’adonne au monde, y compris dans une perception linguistique historiquement polyglotte.

C’est en s’intéressant à ce mouvement oscillatoire permanent qu’on tentera de retracer la place de ces  migrations divergentes multiples et leurs fonctions dans la conception de l’oeuvre générée au cœur de ce flux migratoire : par quelles mises en abyme la création représente-t-elle la scène du monde ? En quoi est-elle exploration sismographique de ses révolutions, au sens tant politique que dynamique du terme ?

Quelles sont les projections réelles ou imaginaires de ce schème dynamique dans l’œuvre ? Quels en sont les repères topographiques, les figures, les mythes de fondation qui tendent à définir une poétique romanesque de la migration ?

Dans cette exploration spatiale, et sans doute temporelle, on aura soin de situer l’œuvre de Kateb Yacine dans le champ des études contemporaines sur la migration et l’exil (Pierre Bourdieu, Jacques Derrida, Jean-Marc Moura, Monique Lebrun, Simon Harel, Christine Albert, Patrick Chamoiseau…), en confrontant les représentations imaginaires présentes à la pensée de la nation et du nationalisme, mais aussi du métissage, du multiculturalisme et de l’interculturel, du cosmopolitisme et  de l’universalité.

 

Université Blaise Pascal (Clermont-Ferrand 2),

CELIS (Centre de Recherches sur les Littératures et la Socio-poétique, Équipe d'accueil EA 1002) / Universität Regensburg, Institut für Romanistik, Lehrstuhl für Französische und italienische Literaturwissenschaft

 

Maison des Sciences de l’Homme (MSH)

4, rue Ledru –

Clermont-Ferrand.

Amphi 220, 2e étage

ENTRÉE OUVERTE AU PUBLIC

 


 

MARDI 27 AVRIL

 

9 h       Ouverture du colloque par Anne Garrait-Bourrier, Vice-Présidente chargée des Relations Internationales de l’Université Blaise Pascal, Mathias Bernard, Doyen de l’UFR Lettres, Langues et Sciences Humaines et Sylviane Coyault, Directrice des Presses Universitaires Blaise Pascal et responsable de « Littérature 20-21 » (CELIS).

 

Dynamique de la migration dans la vie et l’œuvre de Kateb

9 h 30 Catherine Milkovitch-Rioux (Clermont-Ferrand) et Isabella von Treskow (Université de Regensburg) : Dynamique de la migration.

 

10 h     Benamar Mediene (Aix-en-Provence) : Biographie hétérodoxe de la migration.

 

Rêve de l’origine et figurations mythiques

11 h Naget Khadda (Montpellier 3): La geste des Hillaliens comme inscription mnésique de la conquête du monde et de la reconquête de soi.

11 h 30 Julia Blandfort (Regensburg): « Je suis né ou je ne suis pas né…» Tradition et migration dans La chronique de J’ha.

 

Écritures, genres, poétique, lectures de la migration

14 h 30 Yamilé Ghebalou-Haraoui (Université d’Alger, écrivaine) Migration des motifs poétiques et je pluriel (Nedjma, Le poème ou le couteau, Le Polygone étoilé).

15 h     Charles Bonn (Lyon 2): La migration des genres comme perception du monde. 

16 h     Lila Ibrahim-Lamrous (Clermont-Ferrand 2): L’homme aux sandales de caoutchouc, ou la poétique de la relation.

 

20 h     Soirée lecture et musique (ouverte au public) Autour de Kateb Yacine : Lectures migrantes. (Théâtre du Pélican - Service Universités Culture, avec la participation du lycée Virlogeux de Riom).

Salons de l’Hôtel de Ville, rue Philippe Marcombes, Clermont-Ferrand.

Dans le cadre de la programmation culturelle l’Ailleurs dans un miroir et des Journées de l’Afrique organisée par la Mission des Relations Internationales de la Mairie de Clermont-Ferrand.

 

 

MERCREDI 28 AVRIL

 

Topographies et pensées de la nation et de la migration

9 h       Malika Fatima Boukhelou (Université de Tizi-Ouzou) : Nedjma, la préfiguration de la brisure du cercle et l’aube de l’itinérance.

9 h 30 Ismaïl Abdoun (Université d’Alger): Pour une poétique nomade : l'exemple de l'écriture katébienne - dans Nedjma et  Le Polygone étoilé.

10 h 30 Catherine Milkovitch-Rioux (Clermont-Ferrand) : Figures de la migration, figures de la nation dans l’œuvre de Kateb Yacine.

 

Mémoires de Kateb Yacine

(table ronde)

14 h  Témoignages de la sœur de Kateb Yacine, Fadila Kateb (Boumerdès), de son fils, Hans Jordan (Hambourg), de son ami et biographe Benamar Mediene (Aix en-Provence), et de l’écrivaine Yamilé Ghebalou-Haraoui (Alger).

 

JEUDI 29 AVRIL 2010

Héritages : littérature de migration et filiations nomades

 

9 h Isabella von Treskow (Regensburg) : Exil, évasion et poétique du rêve dans les textes d’Hélène Cixous sur l’Algérie de son enfance.

9 h 30 Claudia Gronemann (Mannheim): Théorie et pratique des écritures (postcoloniales) migratoires dans la littérature maghrébine.

10 h30  Marina O. Hertrampf : Kateb Yacine et Boualem Sansal : migrations, filiations.

11 h  Adelheid Schumann (Siegen) : L’image de l’Algérie  dans la littérature beur.

Partager cette page

Repost 0
Published by

Rubriques