Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Plume francophone
  • La Plume francophone
  • : La Plume francophone présente et analyse les littératures francophones à travers des études par auteurs et par thèmes.
  • Contact

La Plume Francophone

LPF 2

La Plume Francophone a changé d'hébergeur. Désormais, pour retrouver votre blog et découvrir ses nouveaux articles, veuillez cliquer ici.

 

L'équipe du blog

Devenez fan de notre page Facebook! LPF sur Facebook.

Recherche

Archives

10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 04:29

 

Analyse


Raharimana, Les Cauchemars du gecko

 

« Regard sur l'Occident »

Par Cécilia Cudorge

 

  

 

Il serait idiot de vouloir à tout prix classer ce texte au sein d'un genre bien délimité. Il est propre à l'homme de vouloir toujours classer, ranger, donner un sens, un ordre. Pourquoi ne pas avouer que l'on ne peut pas toujours ? Se classer lui-même, selon un ordre qu'il établit comme meilleur, selon une couleur de peau, une richesse, un QI...

Alors, non, Les Cauchemars du gecko (Vents d'Ailleurs, 2011) est une oeuvre inclassable, ou que l'on pourrait rapprocher de plusieurs genres littéraires très différents. On pourrait le rapprocher de l'essai, du manifeste mais également de la poésie dans bon nombre d'extraits.

Le livre est partagé Lire la suite de l'article ici

Repost 0
Published by La plume francophone - dans Dossier n°15:J.L. Raharimanana
commenter cet article
15 août 2008 5 15 /08 /août /2008 12:29

Za de Raharimanana, un grotesque sublime

 

Par Virginie Brinker

 

La souffrance faite voix - « fendre mots sur langues foursues[1] »

La citation en exergue de Sony Labou Tansi donne le ton : « J’ai fouetté / Tous les mots / A cause de leurs silences ». Le discrédit jeté sur la langue se poursuit dès le chapitre liminaire : « Za ne mérite pas de glisser mots et merveilles sur ma langue râpeuse[2] ». Dans ce chapitre, Lire la suite de l'article ici

Repost 0
Published by La plume francophone - dans Dossier n°15:J.L. Raharimanana
commenter cet article
5 avril 2008 6 05 /04 /avril /2008 01:26

Analyse

 

Rêves sous le linceul

Par Célia Sadai

 

 

 « Je viens ô mère, mûr comme le crépuscule, lourd des souffrances du jour, je suis l’enfant tanné par le remords et qui prie la clémence de l’oubli. »[1]

 

 

L’écrivain malgache J.-L. Raharimanana publie Rêves sous le linceul en 1998. Le titre projette un univers apocalyptique restitué dans un recueil de formes brèves. Nouvelles, aphorismes, haïku…sont autant de fragments qui servent un discours brut et pamphlétaire sur Lire la suite de l'article ici

Repost 0
Published by La plume francophone - dans Dossier n°15:J.L. Raharimanana
commenter cet article
15 juin 2007 5 15 /06 /juin /2007 17:45

La souffrance d’une double élégie
Par Victoria Famin

 

Jean-Luc Raharimanana, poète malgache d’expression française, nous propose avec Nour, 1947[1] un texte multiple, marqué par la douleur de la perte. L’auteur présente dans ce texte une fiction qui s’inscrit dans l’histoire de Madagascar. Le récit de la mort de Nour, figure de la femme aimée, permet au narrateur de Lire la suite de l'article ici

Repost 0
Published by La plume francophone - dans Dossier n°15:J.L. Raharimanana
commenter cet article

Rubriques