Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Plume francophone
  • La Plume francophone
  • : La Plume francophone présente et analyse les littératures francophones à travers des études par auteurs et par thèmes.
  • Contact

La Plume Francophone

LPF 2

La Plume Francophone a changé d'hébergeur. Désormais, pour retrouver votre blog et découvrir ses nouveaux articles, veuillez cliquer ici.

 

L'équipe du blog

Devenez fan de notre page Facebook! LPF sur Facebook.

Recherche

Archives

12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 00:24

Analyse

L’effacement

Par Ali Chibani

 

 

 

L’arrivée du jeune roi Mohamed VI à la tête de la monarchie marocaine a maintenu la culture berbère dans la marginalité. D’ailleurs, nombreux sont les militants amazighs arrêtés et condamnés pour leur implication dans la défense et la promotion de leur langue. Refuser cet arbitraire devenu séculaire, non seulement au Maroc, mais partout en Afrique du Nord, ne doit pas nous faire fermer les yeux sur une autre réalité qui marginalise encore plus cette culture : l’occidentalisation effrénée des esprits. En 1973 déjà... Pour lire la suite de l'article, cliquer ici

Partager cet article

Repost 0

commentaires

azza moha 20/02/2011 20:49



Azul: c'est pour la frime, je suis arabophone. j'ai aimé votre article. je suis en train de lire Légende et vie d'Agoun'chich, je suis parvenu à la moitiié du texte. je suis
originaire du Maroc oriental, mais j'ai vécu trois ans au sud, dans la région de Tiznit-Sidi Ifni; j'ai même visité Tafraout. j'ai y passé quelques jours, en compagnie d'un enfant de la
région -un collègue. je trouve que le livre de Khaïr-eddine rend bien compte de cet univers légendaire et mythique de la culture du sud. c'est triste que les marocains n'en soient pas
informés.


les études universitaires qui doivent valoriser des écrits du terroir, comme cette oeuvre de Khaïr-eddine, se rabattent malheureusement le plus souvent sur des oeuvres étrangères ou marocaines
qui regardent avec des yeux doux l'Occident.   


 



keroumi 19/11/2009 20:56


vraiment mohamed khair-eddine est l'un des plus grand écrivain que le maroc n'a jamais connu .il a donné tout son importance à sa culture amazighe il a critiqué ses vilageois , les marocain meme le
roi défunt .


Rubriques