Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Plume francophone
  • La Plume francophone
  • : La Plume francophone présente et analyse les littératures francophones à travers des études par auteurs et par thèmes.
  • Contact

La Plume Francophone

LPF 2

La Plume Francophone a changé d'hébergeur. Désormais, pour retrouver votre blog et découvrir ses nouveaux articles, veuillez cliquer ici.

 

L'équipe du blog

Devenez fan de notre page Facebook! LPF sur Facebook.

Recherche

Archives

29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 19:15

Analyse

 

 

  une esthétique du Divers

 

Par Camille Bossuet

 

 

« Je ne l’ignore et ne le cache point : ce livre décevra le plus grand nombre. Malgré son titre, un peu compromis déjà, il y sera peu question de tropiques et de palmes, de cocotiers, aréquiers, goyaviers, fruits et fleurs inconnus ; de singes à face humaine et de nègre à façon de singe ; on n’éprouvera point de « grandes houles », ni d’odeurs, ni d’épices ; (…) On ne compte point déplorer des « incompréhensions », mais au contraire les louer à l’extrême. » (6 mai 1913, Tien-tsin.)

 

Nommer Victor Segalen dans le champ littéraire, c’est évoquer l’œuvre par un fragment : ce voyageur et médecin, musicien averti et linguiste, archéologue et calligraphe, fumeur d’opium, dessinateur, photographe, éditeur… est en effet d’abord reconnu comme sinologue, ethnologue… Et poète.

L’essai sur L’Exotisme n’a jamais dépassé le stade du projet. Sa publication tardive, en 1955, nous donne à lire ... Pour lire la suite de cet article sur notre nouveau blog, cliquer ici

Partager cet article

Repost 0
Published by La plume francophone - dans Dossier n°32 : Exotisme
commenter cet article

commentaires

DRAMANI-ISSIFOU Zakari 03/02/2011 07:07



J'ai apprécié l'analyse-présentation que Camille Bossuet a esquissée de l'oeuvre de Victor Segalen, en particulier la tentative de suivre Segalen dans sa théorisation de l'exotisme à travers
l'autre que soi et qui est aussi soi et au bout de laquelle l'enfermement dogmatique frappe à la porte du philosophe voyageur. J'ai aimé également la vision de cette trajectoire quasi
"révolutionnaire" qui évolue vers une espèce d'isolement. Une demande de ma part maintenant : comment présenter dans une bibliographie, l'Essai sur l'exotisme, en respectant
les normes l'auteur et le titre de l'oeuvre, à savoir: la ville d'édition, l'éditeur, l'année d'édition, etc, sachant bien que l'oeuvre est inachevée? Merci et à bientôt


 


 


 


 



Rubriques